Cactus

Je me souviens de l’adolescente que j’étais. Les cheveux très longs, le corps maladroit, les premiers dérapages en écriture. Les nuits blanches, les angoisses, les peurs.

Je m’étais dessinée en femme nerveuse et délicate. J’avais imaginé ces matinées brumeuses, prendre le bus, un café, une cigarette. Une femme droite, en double vie. Toujours, éternellement droite, même cassée en deux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s