L’hymen

Je coupe le jeu de cartes : « L’amour ! ». Nous écoutons la musique, je porte ma robe de mariée, un kimono aux couleurs chatoyantes.

« Épouse-moi ! »
« Tu le sais, je suis destinée à un autre, un inconnu lointain. Je le reconnaîtrai, je l’ai déjà reconnu. Tu le sais, le jeu de cartes, l’amour destiné. Lui, mon autre, ma moitié, je l’aime ! »
« Je le sais, l’autre. Je le connais ! L’autre, aimé toujours, mais je te marie toi. »
« Oui ! »

Penchée en arrière, renversée sur la chaise.
« Oui ! »

Le dessin de toi, en face de moi, mariée, toi absent.

Connaître tout d’elle, je le crois. Dans l’ignorance totale d’elle. Perdue en illusion. Deux hommes, une amie. L’homme blanc, à portée de main. L’homme noir, à vol d’avion, des kilomètres plus loin. L’un rencontré, l’autre, inconnu, mon ami inconnu, mon amant destiné.

l_hymen
Dimensions : 42 x 29,7 cm

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s