Dire le monde

Ça pourrait être du théâtre, ça pourrait commencer ainsi :
Ceci est un spectacle de son et lumière
Je bouge les mains et les pieds, je m’incarne doucement

Je suis la silhouette du raisin
Je connais le dialecte du chien
Je nais du galop d’un cheval sur les steppes mongoles
Recluse, ignorée jusqu’à l’os

J’apparais par bribe dans le journal de mon avatar
Divinité d’elle-même, cachée, puis révélée
Le livre en filament devant un spectre de cendre

La cloche sonne !
Refait la chronique
Communique l’événement
Transforme le réel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s