Sur l’autre rive

De loin en loin, je les observe
Ces autres
Ceux dont l’histoire personnelle
N’a pas été frappée par le sceau du passé familial
Sous lequel les épaules s’affaissent

Ceux pour qui les souvenirs
Sont des cartes postales aux couleurs pastel
Et au grain épais
Ceux qui pensent en temps à occuper
En projets de vie et en croisières

Derrière la longue vue
Je les regarde et les envie parfois
Ceux qui se tiennent droits
Sans jamais avoir eu honte
De l’endroit d’où ils viennent

Fiers, jamais écrasés par la pesanteur des mots qui n’ont pas été prononcés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s