Au-delà de…

Au-delà de mon anatomie,

Les contours sont flous.

J’observe le monde au milieu de la cité.

Cela veut dire que tu te fonds dans les fils du temps

Pour m’envelopper. Invisible, indétectable.

Intenses, sont mes émotions.

Et j’en suis bouleversé.

Au creux de mon ventre,

La sensation reconnue,

Je le crains.

Ce que tu appelles,

Les tsunamis de tulle et de taffetas.

Comment réagir ?

J’en appelle au Tao.

Au puits sans fond du Tao.

Alors, ne fais rien…

Ou plutôt, tends…

… vers le non-vouloir.

Dépouillée de toute intention.

Marche, le dos bien droit…

… mais, à genoux.

Déployée,

Dans un espace réduit, étroit, quasi-minuscule.

L’horizon est incertain, et cela m’enchante

Autant que cela me désespère.

J’aimerais contrôler,

Seulement,

Le mouvement est trop puissant.

Il est de ceux contre lesquels on ne peut rien.

Les paupières semi-fermées,

L’épiderme en débordement,

D’une voix douce et calme,

Je murmure :

« Apprivoise-moi. ».

Dénoue le ruban autour de tes chevilles.

Ton esprit

Est

Irrésistiblement attiré.

Tu me dis :

« Lâche-prise,

Abandonne-toi…

… à moi. »

J’allonge ma colonne, étire mes bras,

Pose les concepts devant moi

Comme d’autres le font avec un jeu de cartes ésotériques

Dont on dessinerait une narration

À partir d’éléments trop vagues.

Je trace des liens entre les mots,

Et je supplie :

« Parlez ! ».

Néanmoins, le tarot se tait.

Respectant le vœu de silence

D’un futur

Non pas à envisager,

Mais à vivre, …

… à exister.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s